Image communauté d'agglomération Caux vallée de Seine, CVS
  • Exposition temporaire gratuite à MuséoSeine à Caudebec-en-Caux/Rives-en-Seine - News - Caux Seine agglo

    Exposition temporaire gratuite à MuséoSeine à Caudebec-en-Caux/Rives-en-Seine

    Du 1er février au 13 mai 2018

    En savoir plus

  • 4 000 € pour un 1er achat immobilier - News - Caux Seine agglo

    4 000 € pour un 1er achat immobilier

    Déposez votre demande pour obtenir l'aide à l'accession de l'agglo

    En savoir plus

  • Remise des trophées de l'insertion - News - Caux Seine agglo

    Remise des trophées de l'insertion

    FORLUMEN et SOGEA NORD-OUEST récompensées

    En savoir plus

  • A la recherche d'un job d'été ? - News - Caux Seine agglo

    A la recherche d'un job d'été ?

    Le Point Information Jeunesse vous accompagne

    En savoir plus

  • Des messagers viendront dans les semaines à venir au sein des foyers des communes du PPI - News - Caux Seine agglo

    Des messagers viendront dans les semaines à venir au sein des foyers des communes du PPI

    La sensibilisation commence à partir de février

    En savoir plus

  • Partez en vacances l'esprit tranquille - News - Caux Seine agglo

    Partez en vacances l'esprit tranquille

    La Police municipale intercommunale surveille votre maison

    En savoir plus

News : La Renouée du Japon, plante envahissante à éliminer dans les règles

Le 06/09/2017 à 10h00

La Renouée du Japon, plante envahissante à éliminer dans les règles - News - Communauté de Communes Caux vallé de Seine

Comment reconnaitre la Renouée du Japon ?
Il s’agit d’une plante terrestre, herbacée, vivace, mesurant 2 à 3 mètres de hauteur et formant des fourrés denses.
Les tiges sont segmentées et creuses comme le bambou, mais cassantes. Les feuilles sont jaunâtres à vert clair et mesurent environ 15 cm.
La floraison est observable de juillet à octobre.

 

Pourquoi faut-il l’éliminer ?
Cette plante a fort développement végétatif, colonisatrice, menace les espaces végétales locales. Elle étouffe la végétation naturelle des cours d’eau et met en péril le maintien des berges.
 

Comment s’en débarrasser ?
Une gestion à long terme doit être établie par le propriétaire. Les travaux d’entretien (arrachage, fauchage…) seront nécessaires sur plusieurs années.

  1. Arrachage manuel des tiges et jeunes pousses. La Renouée présente un système racinaire pouvant être ancré profondément.
  2. Fauche répétée 5 à 6 fois par an avec récupération des éléments coupés (privilégiez l’utilisation d’une débroussailleuse à disque, ne surtout pas broyer).
  3. Evacuation des produits dans une déchetterie. Les mettre dans des sacs poubelle ou big bag et déposer dans la benne incinérable. Interdiction de mettre la plante sur la plateforme déchets verts.
  4. Planter une espèce locale comme le saule ou l’aulne pour faire de l’ombrage à la Renouée du Japon.



Vigilance, attention à ne pas faire
Ne pas planter, ni distribuer,
Ne pas jeter les résidus de fauche dans la nature ou dans la rivière,
Ne pas stocker les résidus de fauchage en milieu fermé, sans surveillance,
Ne pas composter ni broyer,
Ne pas transformer les résidus sans s’assurer qu’ils soient correctement couverts,
Ne pas déplacer les terres contaminées par des rhizomes (tiges souterraines) ou fragments de rhizomes,
Ne pas laisser les résidus de fauche éparpillés sur le site.


Comportement à adopter
Evacuer directement les résidus d’arrachage ou de coupe (mettre dans des sacs dans la benne incinérable),
Surveiller qu’aucun résidu ne s’enracine ou l’extraire immédiatement,
Contrôler le site mensuellement et répéter la procédure d’élimination si nécessaire,
Gérer pendant plusieurs années,
Nettoyer les outils et les pneus des engins de tout résidu de terre, sur le site même ou sur sol ne permettant pas à la plante de se reproduire végétativement.
 

Parteger sur Facebook