Image communaut� d'agglom�ration Caux vall�e de Seine, CVS
  • 1 déchet sur 3 est mis par erreur dans le tri sélectif - News - Caux Seine agglo

    1 déchet sur 3 est mis par erreur dans le tri sélectif

    Les déchets mal triés ne seront plus collectés

    En savoir plus

  • Les musées de Caux Seine agglo sortent hors les murs - News - Caux Seine agglo

    Les musées de Caux Seine agglo sortent hors les murs

    Pour des animations pédagogiques

    En savoir plus

  • Caux Seine agglo recrute des gardes champêtres ! - News - Caux Seine agglo

    Caux Seine agglo recrute des gardes champêtres !

    Un métier qui ne cesse d’évoluer !

    En savoir plus

  • Circuit court : - News - Caux Seine agglo

    Circuit court :

    Des casiers automatiques de vente de produits fermiers s’implantent à PJ2S

    En savoir plus

  • Natation : Hugo Meyer - News - Caux Seine agglo

    Natation : Hugo Meyer

    L’étoile montante du CSG nage avec palmes

    En savoir plus

  • Imaginez collectivement votre prochain Fablab - News - Caux Seine agglo

    Imaginez collectivement votre prochain Fablab

    Mardi 30 mars 2021

    En savoir plus

  • Participez à la prochaine concertation citoyenne - News - Caux Seine agglo

    Participez à la prochaine concertation citoyenne

    du schéma directeur cyclable de Caux Seine agglo

    En savoir plus

News : Appel à projet #Rebond

Le 27/11/2020 à 00h00

Appel à projet #Rebond - News - Communauté de Communes Caux vallé de Seine

À Bernières, le chantier de construction de la laiterie à la ferme de Stéphane Tougard est déjà bien avancé. Cet éleveur d’un troupeau de 200 têtes est sur le projet avec sa compagne, Céline Pit, depuis près d’un an. L’agriculteur souhaite en effet produire ses propres yaourts. Les seuls et uniques en Seine-Maritime à base de lait de vaches de race normande. « Pour pouvoir valoriser notre travail et notre produit », vantent les porteurs du projet.

L’appel à projet #Rebond lancé, le couple d’agriculteurs s’est permis de donner un nouveau contour au projet. « Le projet de laiterie s’est construit avec la certitude d’un partenariat avec un grossiste qui vendra nos yaourts auprès des collectivités de la métropole rouennaise mais avec l’appel à projets, nous avons vu plus loin pour être dans une parfaite logique de producteurs maison : nous avons imaginé la conception d’un point de vente à la ferme. » Leur démarche a été soutenue par Caux Seine agglo, dans le cadre de son appel à projet mené en partenariat avec KissKissBankBank.

Le couple vient d’ailleurs d’y lancer sa campagne de financement participatif. « Notre objectif de collecte est fixé à 3 000 euros afin de permettre l’achat d’une vitrine réfrigérée et d’une balance pour équiper ce point de vente. »

Stéphane Tougard et Céline Pit croient en son projet qui porte de belles valeurs environnementales.

L’éleveur a replanté en effet des prairies pour être en capacité d’élever son élevage en pleine

nature, presque toute l’année. « Je me suis fixé un cahier des charges très exigeant pour offrir

à la clientèle un produit de très haute qualité. En replantant les prairies, j’exclus de l’alimentation

des vaches le maïs d’ensilage qui donne une certaine acidité au lait. Et comme les prairies sont de vraies éponges, elles capteront les eaux de pluies. J’aurai un vrai impact en matière de diminution des eaux de ruissellement. »

L’éleveur et sa compagne, Céline ont déjà réfléchi au nom et au logo des yaourts de la ferme : Les Normandes du P’tit Tougard. Si vous voulez soutenir leur projet, rdv sur la plateforme KissKissBankBank :

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/fromagerie-laiterie-normandie

En échange des dons, le couple offre aux donateurs des contreparties issues de leur production : yaourts, crème fraîche…. Céline Pit et Stéphane Tougard veulent pouvoir lancer la fabrication de leurs produits à la ferme, dès 2021.

 

Suivez l'actualité de Caux Seine agglo sur Facebook, Twitter, Instagram et LinkedIn !

Parteger sur Facebook