Image communaut� d'agglom�ration Caux vall�e de Seine, CVS
  • Lancement de la plateforme locale Transitions collectives - News - Caux Seine agglo

    Lancement de la plateforme locale Transitions collectives

    Pour soutenir la reconversion professionnelle en entreprise

    En savoir plus

  • Jeux de pistes et visites virtuelles en Avril - News - Caux Seine agglo

    Jeux de pistes et visites virtuelles en Avril

    Avec Sandrine Pérégrine

    En savoir plus

  • Première réunion du Comité  de pilotage ORT – PVD - News - Caux Seine agglo

    Première réunion du Comité de pilotage ORT – PVD

    Dans le cadre de la journée dédiée aux ateliers France Ville Durable

    En savoir plus

  • Avec l'épicerie chez Matt, le commerce vient à vous - News - Caux Seine agglo

    Avec l'épicerie chez Matt, le commerce vient à vous

    Lanquetot et ses environs

    En savoir plus

News : Natation : Hugo Meyer

Le 25/02/2021 à 10h00

Natation : Hugo Meyer - News - Communauté de Communes Caux vallé de Seine

A 22 ans, Hugo Meyer s’ouvre grâce à un entraînement intensif au CSG Nage avec palmes de PJ2S, les portes des championnats du Monde. Rencontre avec un athlète motivé et…heureux.

Un nageur de Provence-Alpes-Côte-d’Azur entraîné par un Breton, c’est l’alchimie gagnante du club de nage avec palmes de PJ2S. Hugo Meyer, 22 ans, depuis qu’il est dans les mains du coach, Thomas Chastagner, n’a plus seulement des palmes. Il a des ailes. En 2019, un an seulement après son arrivée en Normandie, le jeune athlète a battu huit records de France : cinq en 400 mètres, quatre en 200 mètres, et un en 500 mètres. « Et il a amélioré son record personnel en 400 mètres obtenu la première fois en 2007 de six secondes. Il est à 3mn01 secondes. Ce qui le place aux portes de la barre mythique des trois minutes, record qui n’a jamais été battu dans la discipline », se félicite son entraîneur, Thomas Chastagner.

« Je nage pour le plaisir »

Hugo Meyer, également finaliste en individuel des championnats d’Europe, est désormais l’étoile montante masculine du club. « Ses performances le placent désormais dans une possibilité de médailles au championnat du monde. » De son accent chantant, le jeune homme dit toute sa satisfaction et son absence de regret à avoir quitté le soleil du Sud pour les cieux pluvieux normands. Il aime être challengé. Il le répète à l’envi. Mais dans son précédent club, les vicissitudes de l’existence ne lui offraient plus cette possibilité. « Je nage et m’entraîne avant tout pour le plaisir. Mais ce dernier avait disparu », reconnaît le compétiteur. Alors, après avoir sagement mûri sa décision, il a fait le choix de se rapprocher de Thomas Chastagner : « je connaissais son professionnalisme comme son franc-parler. Et sa qualité d’encadrement des nageurs. C’est ce qu’il me fallait pour retrouver le goût des palmes », sourit Hugo. Et en faisant le choix du CSG Nage avec palmes, il arrivait (presque) en terrain conquis : « je retrouve ici Manon Douyere, l’autre leader du club, que j’ai croisé souvent au fil des compétitions et avec qui je m’entends extrêmement bien. »

Toujours dans le dépassement de soi

Tous deux souffrent de concert sous la férule de leur entraîneur. « Avec lui, on sait que l’on va mourir, que l’on va se plaindre mais que c’est finalement ce que l’on aime. Car avec Thomas, on est toujours dans le dépassement de soi, l’amélioration des performances, la recherche…et les compétiteurs que nous sommes adorons cela », s’enthousiasme la jeune étoile.

Encore cette année, le coach a modifié ses entraînements pour lui permettre l’accès à ses rêves. Hugo Meyer veut décrocher le record du monde du 400 mètres surface. « Il me manque cinq secondes pour y parvenir. Alors je me plie aux ordres du coach. Car je veux y arriver. C’est ce qui me pousse à tant m’entraîner. » Thomas Chastagner lui a concocté un programme plus intensif pour lui permettre de tenir sur des distances de plus en plus longues une belle amplitude de nage sans perdre en vitesse de jambes. « Les jambes, c’est la pièce maîtresse du nageur avec palmes. On est dans cette discipline plus proche de l’athlétisme pour ce qui est des qualités requises. De bonnes jambes, une bonne musculature et un bon cœur, c’est le trio gagnant. »

Hugo Meyer s’y emploie avec force, détermination et enthousiasme. Et ce jeune athlète, qui n’aime pas rester sans rien faire, compose avec son nouvel emploi de vendeur chez Décathlon et le passage de son permis moto. Le jeune homme s’est totalement adapté à sa nouvelle vie. Il loue à propos la chaleur de l’accueil normand, celle de son club et de ses membres, ainsi que celle de la Ville qui soutient le club admirablement. « Et je salue aussi ma maman qui est mon pilier et me permet d’en arriver là aujourd’hui », confesse le grand gaillard ravi de « faire partie désormais de la grande famille gravenchonnaise de la nage avec palmes ».

Parteger sur Facebook